Appel de présentations

Le Congrès annuel de CICan est le plus grand événement en son genre au Canada ! Il stimule les échanges entre les établissements d’enseignement postsecondaire de tout le pays et du monde entier. En 2022, de tels liens seront là pour nous aider à naviguer autrement tout en maintenant le cap dans un contexte en plein changement.

À propos du thème

D’un océan à l’autre, les eaux qui nous entourent n’ont pas toujours été tranquilles. Nous avons dû ajuster notre navigation en plus de nous adapter aux marées changeantes, alors que nous saisissions les nouvelles opportunités et relevions des défis. C’est le moins que l’on puisse dire pour ces dernières années. En effet, notre monde a connu une transformation sans précédent et a subi des perturbations inégalées. De fait, nous pouvons affirmer que c’est tout le secteur de l’enseignement supérieur qui a vu son avenir surgir dix ans plus tôt que prévu. La pandémie l’a obligé à refondre complètement son offre de programmes tout comme le recrutement des étudiants, et ce à un rythme effréné. Pour résumer, nous sommes arrivés à un moment passionnant et intéressant de notre histoire… nous sommes là pour naviguer autrement.

Le Congrès sera organisé en six volets thématiques, présentés ci-après. Les thèmes de l’éducation autochtone, de l’équité et de l’inclusion seront imbriqués dans tous les volets et sujets. Toutes les séances se devraient de réfléchir aux débouchés, ou aux leçons à tirer, en ce qui a trait à l’évolution future du réseau des collèges et des instituts.

Conçu pour les équipes de direction résolument tournées vers l’avenir, ainsi que pour les membres des Conseils d’administration et les PDG, ce volet comprendra des séances qui illustreront l’évolution de la gouvernance des établissements en cette période de changements et de bouleversements importants.

En voici quelques exemples :

  • Le rôle d’un Conseil d’administration en période de changement rapide, de perturbation importante et/ou d’accélération substantielle.
  • Bâtir des partenariats judicieux pour asseoir son leadership au sein de la collectivité élargie
  • Rendre les établissements agiles, capables de saisir les occasions tout en atténuant les risques
  • Gouvernance inclusive : favoriser le recrutement, la rétention et la réussite des autochtones et d’autres groupes sous-représentés tels que les immigrantes et immigrants, les étudiantes et étudiants internationaux, les personnes LGBTQ2+ et les étudiantes et étudiants handicapés.

Les séances de ce volet aideront à guider les établissements en vue d’assurer la réussite de leurs étudiantes et étudiants. Elles porteront notamment sur les méthodes d’enseignement et d’évaluation novatrices qui permettent de pousser l’apprentissage au-delà du cadre classique de la salle de classe, dont l’enseignement HyFlex, le savoir traditionnel autochtone et l’apprentissage en milieu de travail. La création d’espaces de campus inclusifs et intelligents, la promotion de la santé physique et mentale et l’utilisation des nouvelles technologies pour renforcer l’enseignement et les services de soutien, de la candidature jusqu’au stage professionnel, occuperont également une place de choix.

En voici quelques exemples :

  • Nouvelles approches d’apprentissage : HyFlex, apprentissage en milieu de travail et stages
  • Répondre aux besoins de mise à niveau des compétences et de recyclage professionnel à travers la formation continue, la formation aux compétences essentielles ou l’éducation de base des adultes, ainsi que le renforcement de l’évaluation et de la reconnaissance des acquis (ÉRA)
  • Intégrer les connaissances et les traditions culturelles autochtones dans les programmes d’études et les approches pédagogiques
  • Créer un campus qui offre des services, des programmes et des installations favorisant la santé physique et mentale des professeures, professeurs, étudiantes et étudiants aux origines et aux besoins divers

Les séances de ce volet aborderont la relance économique post-COVID-19 et ses répercussions sur les collèges et les instituts. Quels secteurs ont été le plus durement touchés ? Vont-ils se redresser ? Les séances porteront également sur les nouveaux marchés et les marchés émergents, ainsi que sur les moyens offerts aux collèges et instituts pour qu’ils puissent jouer un rôle de premier plan dans cette relance.

En voici quelques exemples :

  • Stratégies pour gérer l’impact économique de la COVID-19 sur les collèges et instituts, ainsi que sur l’industrie des services.
  • Répondre aux besoins de mise à niveau des compétences et de recyclage professionnel à travers la formation continue, la formation aux compétences essentielles ou l’éducation de base des adultes, ainsi que l’amélioration de l’évaluation et de la reconnaissance des acquis (ÉRA)
  • Moyens de prospérer dans une économie numérique
  • Le rôle des collèges et instituts dans l’économie sociale : des partenariats pour combler les pénuries et élargir les options d’apprentissage pour tous les Canadiennes et Canadiens, tout particulièrement dans les collectivités rurales, éloignées et nordiques.

Inspirées par les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies, les séances de ce volet verront comment les collèges et les instituts peuvent renforcer leur rôle de chef de file en contribuant aux ODD et en assurant la durabilité dans de multiples secteurs, notamment l’élaboration de programmes de cours, la recherche appliquée axée sur les solutions et la conception de campus verts intelligents.

En voici quelques exemples :

  • Intégrer les principes de durabilité environnementale et le développement des compétences dans les programmes
  • Plans de durabilité des établissements : réussites, défis, stratégies et meilleures pratiques
  • Fixer des normes écologiques : prendre en compte les préoccupations environnementales lors de la conception de nouveaux bâtiments et de la mise en œuvre de nouveaux projets, recourir à des sources d’énergie alternatives, rendre accessibles des moyens de transport moins énergivores.
  • Renforcer les partenariats avec les membres de la collectivité, les petites et moyennes entreprises et les peuples autochtones ainsi que les partenariats gouvernementaux pour une durabilité accrue

Ce volet comprendra des séances consacrées à l’instauration d’une culture de l’innovation sur les campus, à la promotion d’un esprit entrepreneurial auprès des étudiantes et étudiants, à l’intégration de la recherche appliquée dans les programmes d’études et à l’élaboration de solutions intelligentes pour faire face aux défis actuels.

En voici quelques exemples :

  • Augmenter la capacité des départements de recherche appliquée pour répondre aux besoins croissants des entreprises et des entrepreneurs locaux
  • Instaurer une culture de l’innovation sur le campus : inciter les étudiantes et étudiants à participer à des activités entrepreneuriales et novatrices
  • Intégrer la recherche appliquée dans les programmes d’études

Les activités internationales des collèges et instituts ont été particulièrement affectées par la pandémie de COVID-19. Les séances de ce volet analyseront comment les collèges et instituts ont pu s’adapter et essaieront de prédire ce que l’avenir nous réserve. Les présentations couvriront l’ensemble des activités internationales entreprises par les collèges et instituts, y compris le recrutement d’étudiants internationaux, le développement de l’EFTP, l’équité des genres à l’étranger, ainsi que la mobilité entrante et sortante des étudiantes et étudiants.

En voici quelques exemples :

  • Recrutement des étudiantes et des étudiants : établir une présence sur les marchés clés et diversifier la composition démographique de vos étudiants internationaux.
  • Les projets de développement international en tant que composante de la responsabilité sociale des collèges et instituts.
  • Les collèges et instituts menant des partenariats de recherche appliquée au niveau international
  • Meilleures pratiques pour les services aux étudiants internationaux

Nous vous invitons à soumettre vos présentations dans les deux langues officielles et nous encourageons le bilinguisme. La créativité est la bienvenue dans vos propositions, lesquelles devront souligner en quoi votre séance cadre avec le thème général du Congrès : Naviguer autrement.

L’appel à propositions est maintenant ouvert. Nous vous invitons à soumettre au plus tard le 8 novembre 2021.

SOUMETTRE UNE PROPOSITION

Processus de sélection

Chaque proposition sera évaluée par les membres du comité de sélection sur la base des critères ci-après. CICan se servira des évaluations et des commentaires pour préparer le programme général, l’objectif étant de s’assurer que le programme du Congrès offre un éventail équilibré de séances de haute qualité qui satisfont les intérêts variés des participants.

Critères de sélection

Les propositions seront étudiées et évaluées selon les critères suivants :

  • La séance ou la présentation proposée offrira aux participants et participantes des enseignements, des outils et des idées généraux qu’ils pourront mettre en pratique dans leur établissement, leur organisation ou leur collectivité.
  • La séance ou la présentation proposée permettra aux participants et participantes de s’inspirer d’initiatives ou de recherches nouvelles, à impact majeur et axées sur les solutions.
  • La séance ou la présentation proposée permettra aux participants et participantes d’acquérir de nouvelles compétences ou de renforcer les compétences existantes.
  • La séance ou la présentation proposée favorisera un apprentissage actif en recourant à des techniques efficaces de participation du public.
  • La séance ou la présentation proposée sera en rapport avec le thème général de la conférence, Naviguer autrement, s’inscrira dans un volet spécifique ou abordera des thèmes transversaux tels que l’éducation autochtone et l’inclusion.
  • Il vous sera demandé si vous comptez livrer votre présentation en personne à Halifax ou virtuellement. Les séances peuvent être un mélange de présentiel et de virtuel.

Recommandations pour la préparation d’une proposition gagnante

  • Sachez qui est votre public. Que pourriez-vous offrir qui soit susceptible d’être pertinent et utile aux participants ? Mentionnez ce que les participants et participantes en retireront.
  • Concentrez votre proposition sur un aspect spécifique et unique ayant des implications pour l’avenir du réseau d’enseignement postsecondaire (par exemple, une initiative ou un projet de recherche réussi).
  • N’ayez pas peur de creuser ! Nombre de nos participants et participantes sont avides de contenu pointu et approfondi.
  • Énumérez les preuves que vous utiliserez pour étayer votre présentation.
    • Trouvez des partenaires dans d’autres établissements. Les propositions offrant un regard sur plusieurs établissements impliqués dans un travail similaire sont fortement appréciées.
    • Le résumé descriptif ne doit pas dépasser 200 mots et doit être rédigé à la troisième personne. Évitez de mentionner les noms des conférencières et conférenciers, car ils seront déjà associés à votre séance.
    • Maximum trois (3) conférencières et conférenciers par session.

SOUMETTRE UNE PROPOSITION

Formats des séances

Note: Toutes les séances bénéficieront d’un soutien technique.

Les panels peuvent être organisés et soumis en tant que groupe, ou une seule personne peut proposer un sujet sur lequel elle ou il souhaite s’exprimer. Les propositions doivent indiquer comment le panel sera modéré : soit par un modérateur désigné, soit par les panélistes eux-mêmes. Maximum trois (3) conférencières et conférenciers par panel.
Une discussion au coin du feu est une entrevue informelle, mais néanmoins structurée entre un invité et un modérateur. De telles séances de discussion commencent par un ou plusieurs intervenants qui présentent une idée, une initiative ou un projet aux participants et participantes. Après 15 ou 20 minutes, l’attention se déplace du ou des intervenants vers le public. Le ou les intervenants deviennent ensuite des modérateurs, invitant les participants et participantes à formuler leurs commentaires, leurs idées et leurs questions. Ce format permet aux personnes participantes de prendre en charge leur propre apprentissage et de comparer leurs expériences avec celles des autres. Maximum trois intervenants par séance.
Cette année, nous ouvrons les Forums de réflexion-discussion aux propositions. L’objectif des forums est de susciter l’intérêt des participants et participantes, et de les mettre au défi. Leur durée est de 60 minutes, ils sont ouverts à tous et toutes, et offrent la possibilité d’aborder des sujets d’actualité, d’échanger les points de vue et les expériences de chacun au sein d’un groupe diversifié de participants et participantes.

Les précédents Forums de réflexion-discussion ont abordé des sujets comme l’avenir de l’enseignement postsecondaire – l’avenir des collèges et instituts, l’éducation autochtone, l’immigration, la recherche appliquée et l’innovation, les affaires et services aux étudiants, les réactions face aux crises mondiales, les objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies, etc.

N’ayez crainte de susciter la controverse, sortez des sentiers battus et faites preuve de créativité dans vos propositions.

De retour à la demande générale, la galerie numérique est une vitrine virtuelle pour vos présentations. Ces présentations seront préenregistrées et pourront durer jusqu’à 60 minutes. Donnez-leur le style qui vous convient. Les vidéos soumises dans la Galerie numérique doivent être des fichiers .mp4 ou .mov (2 Mo maximum) et devront être téléchargées sur un site mis à disposition par CICan. Leur résumé descriptif doit inciter les participants et participantes à visionner votre vidéo. Il n’y aura pas de questions-réponses en direct pour ces séances. Toutefois, vous pouvez entrer en contact avec les participants en assistant à la conférence en personne ou par le biais de Chime, notre plate-forme de conférence.

SOUMETTRE UNE PROPOSITION